Oscar Matzerath
La vieille, la belle et l'autre (CD)

Format: CD
Label: (no label)
Ref: ap011
Date: 2004
total time: 49:57


13.60 €




 
 
01. La petite fille aux fantômes
 
02. Le spectacle
 
03. (Dans la famille) MàlT
 
04. Comme un crime
 
05. La nuit est folle
 
06. Berceuse
 
07. Le cortège
08. Le coffre à musique
 
09. Les fausses perles
 
10. Les fleurs pâles entre
 
11. Une autre
 

(FR)

C’est en août 2000 que les rennais d'Oscar Matzerath trouvent leur moitié parisienne, alors illustrateurs sonores pour pièces de théâtre. Guitares et batterie d’un côté, bandonéon et contrebasse de l’autre, la complicité née de cette rencontre va peu à peu leur permettre d’esquisser leurs ambiances ; par touches, à l’impressionniste, sombres et chaleureuses, denses, "vintages" et oniriques, le groupe va préciser les contours de ce qui deviendra son univers : rock-chanson, "roots", cinématographique, entre cirque noir et cour des miracles.
Après Matzerath, premier EP autoproduit bouclé fin 2002 qui lui valut quelques sélections en tremplins (Printemps de Bourges, Chorus des Hauts de Seine), premières parties (Les Jeux 2003 au Café de la Danse), passages radio (Sous les Etoiles Exactement sur France Inter), ainsi qu’une bourse Paris Jeunes Talents pour la suite, le groupe enregistre en 2004 son premier LP, La vieille, la belle et l’autre, « album hybride,! habité, où les sonorités du blues slaves se mêlent au folk americana, où la poésie brute, textes chantés en français, atteint des sommets... Open Mag ».
Fort d’une jolie collection de chansons à la cohérence artistique exigeante et exemplaire, Oscar Matzerath peut s’attaquer à la scène : tournées dans sa Bretagne natale, Fête de l’Huma 2004, concerts parisiens au Sentier des Halles, à La Scène, à l’El Alamein... Le groupe maîtrise son sujet, sublimant les arrangements caressants du disque en une énergie brute, un son chaud, épais, parfait écrin pour une voix chargée d’émotion. Entre rock à texte et ballade fantomatique, épaulé d’instruments singuliers tels la scie musicale, le métallophone,! le banjo ou la guitare slide, le quatuor « trimballe l’attirail de la chanson néo-réaliste de façon très originale, flirte en permanence avec ses frontières et transcende le genre en plongeant le public dans son univers : underground et poétique... Emission VF sur Radio Campus Paris ».
 

(EN)
 

artist website