Flowers From The Man Who Shot Your Cousin
Hapless (CD)

Format: CD
Label: Waterhouse records
Ref: WR-02
Date: 2006
total time: 38:30


13.60 €


 
 
 
01. the branch
02. I do not love you anymore
 
03. lay down your arms
 
04. crow black harm
05. girls
  06. happy things
  07. river song
 
08. childhood
  09. saddled up
 
10. sweet wife
 
11. postcard from a river
 
12. mouldings
 
13. running dry
 

(FR)

Derrière ce nom à rallonge, emprunté au titre d'une chanson oubliée d'Earl T. Wilson, se cache Morgan Caris, un songwriter d’une trentaine d’années dont l’écriture introspective évoque autant Nick Drake ou Léonard Cohen que leurs descendants légitimes : Sufjan Stevens, Will Oldham, Cat Power ou Smog. A l’image de ces références prestigieuses, Flowers From The Man Who Shot Your Cousin chemine dans un paysage où la tranquillité des éléments cache de sourdes tempêtes.
Depuis une enfance passée à Wappingers Falls dans l’Etat de New York et une adolescence parisienne, Morgan oscille entre les deux continents. En France il enregistre, d’abords au sein du groupe d’indiepop Loons, avec lequel il sort deux albums (Elefant Records), puis en solo dans les studios de Waterhouse. Sur la côte ouest du Canada, à Vancouver, il retrouve la vie dont sont nourries les chansons de Flowers From The Man Who Shot Your Cousin.
Hapless, son tout 1er album sorti en France, semble bâti autour du silence. Les textes graves et lucides y tiennent une place prépondérante. La voix s'accompagne d'une guitare sèche, tantôt virtuose tantôt dépouillée, épaulée l'espace de quelques mesures par des apparitions de cordes, de flûte, ou de choeurs féminins. Puis, c'est le silence qui refait surface, prêtant de sa profondeur aux morceaux en ramenant le tout à l'essentiel.
L'ensemble donne un disque intime, sombre, dense, d'une grande richesse d'écriture. Des fleurs que nous aimerions recevoir plus souvent, même si elles doivent être porteuses de mauvaises nouvelles.
 

(EN)
 

artist website: